Économie d'eau potable: une vingtaine d'élus et de fonctionnaires répondent à l'invitation de l'OBV

Plus d'une vingtaine d'élu-e-s municipaux et de fonctionnaires provenant de Bromont, Cowansville, Granby, Lac-Brome, Saint-Paul-d'Abbotsford, Shefford, Sutton et Waterloo ont participé à l'atelier sur l'économie d'eau potable organisé par l'OBV à la demande du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques. L'événement s'est déroulé le jeudi 5 décembre 2019 au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin.

L'atelier a permis de dégager quatre idées à explorer plus en profondeur pour réaliser ce défi: campagne de sensibilisation et d'information auprès des citoyens, installation de débits mètre sur le réseau d'aqueduc, utilisation d'eau brute pour l'arrosage et installation de compteurs d'eau dans les maisons.
L'OBV s'inspirera de ces idées pour proposer des projets à ses partenaires municipaux.

Deux conférences étaient au programme pour alimenter les discussions: une de notre collègue ingénieure Patricia Néron sur les impacts des changements climatiques sur les quantités d'eau disponibles dans la rivière Yamaska et l'autre de Martin Drouin, responsable de l'usine de filtration de l'eau de Crabtree dans Lanaudière. Cette petite municipalité de 3975 habitants a mis en place, il y a 12 ans, une série de mesures pour économiser l'eau potable. Bien que sa population ait grossi de 65 % en 35 ans, sa consommation d'eau a chuté de 34 % depuis 2007. La consommation moyenne d'eau d'un citoyen de la municipalité est de 201 litres par jour cette année, bien en dessous de la moyenne canadienne qui est de 235 L/j.

On peut consulter les deux présentations ici.

photo Michel Laliberté

Fichier attachéTaille
Image icon Martin Blouin 2.jpg3.92 Mo
PDF icon Atelier3_5Dec2019_pour diffusion.pdf4.2 Mo