Gestion de l’eau en milieu agricole à Saint-Damase - Un effort collectif pour le ruisseau Corbin

Gestion de l’eau en milieu agricole à Saint-Damase
Un effort collectif pour le ruisseau Corbin
Saint-Damase, 21 juin 2011 – Le Comité de bassin versant du ruisseau Corbin (COBAVERCO) et ses partenaires ont annoncé le 20 mai dernier la mise en œuvre du projet du ruisseau Corbin. Cette initiative vise à améliorer la qualité de l’eau du cours d’eau. Elle est rendue possible grâce à la mobilisation des producteurs agricoles de la région de Saint-Damase.

 

Il s’agit de l’un des sept nouveaux projets collectifs de gestion intégrée de l’eau en milieu agricole sélectionné par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), l’Union des producteurs agricoles (UPA) et Agriculture et agroalimentaire Canada (AAC).

Pour les trois prochaines années, le COBAVERCO aura pour mandat « de promouvoir la santé environnementale de ce bassin versant et de ses zones riveraines et de coordonner les efforts du monde agricole afin d’en améliorer la qualité de l’eau ».

Pour mener ce projet, le COBAVERCO a embauché une nouvelle ressource, Mme Valérie Normandin, qui agira comme coordonnatrice de projet. Pour qu’un tel projet puisse réussir, la mobilisation de tous les utilisateurs de la ressource eau est primordiale.  « Nous devons travailler tous ensemble et garder en tête notre objectif commun soit l’amélioration de la qualité de l’eau du bassin versant et des zones riveraines », soutient Valérie Normandin. Même si le projet est à ses débuts, déjà 26 producteurs comptent s’impliquer en réalisant des travaux sur leurs terres.

 

Une portion du ruisseau Corbin photographiée en 2010 (photo : OBV Yamaska)

 

Des subventions notamment du MAPAQ sont disponibles pour les producteurs qui désirent réaliser des actions pour contrer les différentes problématiques d’érosion responsables de la dégradation de la qualité de l’eau. « Il est important de rappeler que le projet est sur une base volontaire », affirme Valérie Normandin.

Organisme à but non lucratif légalement constitué depuis le 5 mai 2010, le COBAVERCO a été mis en place à la suite de la constatation d’un problème d’érosion des sols généralisé sur le bassin versant du ruisseau Corbin. Les producteurs ont alors décidé de se mobiliser afin d’intervenir sur les sources d’érosion causant une détérioration de la qualité de l’eau. Le projet du bassin versant Corbin est appuyé par plusieurs partenaires notamment la Municipalité de Saint-Damase, la MRC des Maskoutains, l’UPA de Saint-Hyacinthe, l’OBV Yamaska, le MAPAQ, le MDDEP, le MRNF, le Syndicat de l’UPA Beau Vallon et plusieurs clubs-conseils en agroenvironnement de la région.

Le bassin versant Corbin est situé dans les limites de la municipalité de Saint-Damase. Il compte deux cours d’eau principaux (Corbin et Argenteuil) et neuf branches.  D’une superficie de 28,9 km, il regroupe une soixantaine de producteurs agricoles.  La zone agricole représente 86,5 % du bassin versant, la zone urbaine un peu plus de 3 % et la superficie boisée 9,3 %.

Le projet du ruisseau Corbin en vedette à l’émission Par-dessus le marché

Photo prise lors du tournage (Valérie Normandin)

Le 17 juin dernier, l’équipe de l’émission Par-dessus le marché a débarqué à Saint-Damase pour tourner un reportage sur le projet du bassin versant du ruisseau Corbin. Le reportage met en lumière la démarche de mobilisation du Comité de bassin versant du Ruisseau Corbin (COBAVERCO) et souligne l’engagement des producteurs à mettre en place des mesures agroenvironnementales afin d’améliorer la qualité de l’eau du bassin versant Corbin (ruisseaux Corbin et Argenteuil).

 

 

Par-dessus le marché est une émission à l’antenne du réseau TVA depuis huit ans. Elle met en lumière les produits et producteurs du Québec, ainsi que les initiatives collectives en agroenvironnement. Animée par Chantal Fontaine, l’émission est diffusée les samedis à 10h30. 

Le reportage sera diffusé à la mi-novembre.

Pour plus d'information
Mme Normandin est disponible pour rencontrer tous les citoyens souhaitant se renseigner davantage sur le projet.  On peut la rejoindre à l’Hôtel de ville de Saint-Damase ou en téléphonant au 450-797-3341 poste 253.