Renaturalisation des berges de la Yamaska - Un geste essentiel et payant

Revégétalisation des berges de la Yamaska
Un geste essentiel et payant
Granby, 28 avril 2011 – C’est connu, les bandes riveraines agissent à titre de filtre naturel et de zone tampon qui limite l’apport de contaminants et minimise les phénomènes d’érosion. Comme chaque année, le Don d’arbres de l’OBV Yamaska est l’occasion de rappeler leur rôle essentiel et de poser un geste concret pour la renaturalisation de nos rives.

 

Depuis plusieurs décennies, les berges de la Yamaska et de ses affluents, sont altérées par le développement urbain, industriel et agricole. L’effet cumulé de ces transformations sur la qualité et la disponibilité de l’eau est évidemment préoccupant. Heureusement, nos pratiques s’améliorent et nous comprenons mieux aujourd’hui le rôle crucial des bandes riveraines et l’enjeu économique lié à leur dégradation.

Des fonctions clés
L’efficacité et l’ampleur des services rendus par les bandes riveraines varient beaucoup en fonction de son contexte, son étendue et sa composition. Voici un rappel de quelques services qui peuvent être rendus :

Filtration des contaminants
La filtration et la réduction des eaux qui ruissellent jusqu’au cours d’eau limitant du même coup les apports de sédiments, de pesticides et autres contaminants.

Prévention de l’érosion
Les racines de la végétation fixent le sol et les sédiments sur les berges minimisant leur érosion. De larges bandes riveraines contribuent également à réguler le débit des cours d’eau en période de crues et à réduire les risques d’inondations.

Habitat pour la faune et la flore
Plusieurs plantes et animaux prospèrent en zone riveraine. La végétation influe sur la qualité et la température de l’eau en plus de procurer aux espèces de la nourriture et des aires de reproduction.

 

Renaturaliser : un geste payant
En 2006, Canards Illimités Canada a compilé une liste des coûts économiques associés à la perte des services écologiques rendus par des zones riveraines :

  • Augmentation des coûts de traitement des eaux
  • Augmentation des maladies et des coûts des soins de santé en raison de la dégradation de la qualité de l’eau de consommation
  • Augmentation des coûts d’assurance en raison d’inondations
  • Augmentation des coûts occasionnés par le dragage des sédiments des cours d’eau
  • Diminution de la valeur foncière en raison de la dégradation des qualités esthétiques
  • Diminution des possibilités de baignade et de pêche et diminution des revenus provenant des activités touristiques associées aux écosystèmes sains

 

Chassez le naturel…
Si l’on dit « chassez le naturel, il revient au galop » lorsqu’il est question des travers d’un individu, ou pourrait faire de même en parlant des qualités d’une bande riveraine. « Laissez faire la nature » est d’ailleurs une des premières approches recommandées pour restaurer une berge dégradée.

C'est sans doute la méthode la plus facile et la plus économique. Pour le citoyen, l’employé municipal ou le producteur agricole, l’approche est la même. Il s’agit essentiellement de cesser toutes activités de tontes en bordure des cours d’eau pour voir apparaître, dès les premières années, des végétaux bien adaptés au milieu qui demande peu ou pas d’entretien.

Encore cette année, l'OBV Yamaska distribuera plus de 30 000 arbres (Photo : OBV Yamaska)

Campagne de don d’arbres 2011
Si la nature fait éventuellement le travail, l’être humain est souvent en mesure de donner un bon coup de pouce. La plantation d’arbres et d’arbustes le long des rives est d’ailleurs au cœur de nombreuses initiatives environnementales menées dans tous les secteurs du bassin versant de la rivière Yamaska.

Pour une cinquième année consécutive, l’OBV Yamaska procédera le 19 mai prochain à la distribution d’arbres recommandés pour la renaturalisation des bandes riveraines. Au total, c’est plus de trente mille plants qui seront distribués à quelque 50 organismes et municipalités du bassin versant de la Yamaska.

Voici les listes des organismes et municipalités participants pour l’édition 2011. Nous vous invitons à communiquer avec ceux de votre région pour connaître les activités liées au don d’arbres :

 

 

Un tableau résumant les caractéristiques des essences qui seront distribuées aux participants peut être téléchargé en cliquant sur l'image ci-dessous  :

 

Des distributions similaires auront lieu simultanément dans toute la province pour un total de 500 000 plants. Cette campagne est coordonnée par le Regroupement des organisations de bassin versant du Québec (ROBVQ). Elle est rendue possible grâce à la participation financière du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) dans le cadre du Plan d’intervention 2007-2017 sur les algues bleu-vert. Les arbres distribués sont produits par le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF).

Le Guide de mise en valeur riveraine publié par l'Organisme de bassin versant baie Missisquoi, par Julie Bellefroid est disponible sur le site web du ROBVQ.

Pour information :
Lynda Savaria
Secrétaire
administration@obv-yamaska.qc.ca
450-956-1164 poste 229