Des services écologiques avantageux pour les municipalités

Guide des bonnes pratiques
Suivez le guide!
Granby, 10 janvier 2011 – Le 16 décembre dernier, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT) a publié « Biodiversité et urbanisation », un guide des bonnes pratiques rassemblant différentes stratégies à adopter afin de ramener la nature et ses bénéfices en ville.

 

La biodiversité en ville, c’est aussi une question d’eau!

L’urbanisation, c’est connu, est un des principaux facteurs de dégradation des cours d’eau. Un bassin versant qui s’urbanise est souvent synonyme de perte de végétation et d’artificialisation des rives. Les sols imperméables augmentent l’intensité des crues et facilitent le transport de substances chimiques et de contaminants vers les cours d’eau. Les impacts sur les populations vivantes dans les ruisseaux, lacs et rivières sont sans équivoque. Un modèle développé en Ohio a d’ailleurs montré que plus le territoire d’un bassin versant est urbanisé, plus la perte d’espèces aquatiques sera importante.

Mais comme le démontre le guide du MAMROT, il ne s’agit pas seulement de prévenir le départ ou la disparition d’espèces vulnérables. Il existe une multitude de services écologiques découlant de la biodiversité qui sont utiles aux municipalités.

Des services écologiques avantageux pour les municipalités
  • Régulation du cycle hydrologique
  • Amélioration de la qualité de l’eau et du sol
  • Stabilité des berges
  • Amélioration de la qualité de l’air
  • Modération des effets des conditions météorologiques extrêmes
  • Lutte contre certaines espèces nuisibles
  • Maintien des espèces par la dispersion des graines et la pollinisation
    des végétaux
  • Amélioration de la qualité du cadre de vie
  • Accroissement des revenus
  • Soutien à la vitalité commerciale
  • Contribution à la spécificité des municipalités

 

Une démarche et des outils pour la protection de la biodiversité en milieu urbain
Afin de pouvoir bénéficier de services écologiques, le guide propose une marche à suivre détaillée comportant les différentes étapes incluant le portrait de la biodiversité, des stratégies d’intervention et des indicateurs de suivi. Le document propose notamment des approches afin de :
  • Préserver, entretenir ou conserver les milieux naturels
  • Créer des espaces verts publics qui participent à la biodiversité urbaine :
  • Aménager des continuités écologiques
  • Urbaniser en favorisant la conservation sur le site
  • Tisser un ensemble d’espaces propices à la biodiversité
  • Diminuer la pollution des milieux naturels

Le guide regroupe plusieurs outils en matière de planification, de règlementation, de sensibilisation, de fiscalité, etc. en donnant chaque fois plusieurs exemples inspirants.  Le document se conclut d’ailleurs avec des fiches de bonnes pratiques présentant des projets qui paraissent à certains égards prometteurs. Celles-ci décrivent la problématique vécue par la municipalité, les objectifs, les caractéristiques du projet et les outils d’intervention utilisés.

Le guide peut être téléchargé sur le site web du MAMROT

Le High Line Park est un parc urbain suspendu à Manhattan, New York. Aménagé sur une portion (2,3 km) désaffectée des anciennes voies ferrées aériennes, il est un exemple spectaculaire de valorisation de la biodiversité urbaine.