Projet éducatif à la polyvalente Hyacinthe-Delorme

Projet éducatif à la polyvalente Hyacinthe-Delorme
Des jeunes de St-Hyacinthe adoptent la Yamaska
Granby, 13 juillet 2010 - Mis sur pied lors pour l’année scolaire 2008-2009, le projet éducatif « La Yamaska, ma rivière à moi » entraîne des élèves de quatrième secondaire de la polyvalente Hyacinthe-Delorme à la découverte de leur cours d’eau.

 

 

photo: Sylvie LemaySortie 2009 au parc de la Métairie à Saint-Hyacinthe (photo : Sylvie Lemay)

 

Partie intégrante du curriculum de l’école, le projet permet l'acquisition et la compréhension de concepts-clés en écologie en de faire découvrir un des éléments centraux du patrimoine naturel de la Montérégie.

 

Les pieds dans l’eau
En classe, les élèves se familiarisent avec les interactions complexes de l’écosystème de la rivière. Le parcours culmine avec une sortie terrain qui permet de mettre en pratique ces nouvelles connaissances. La rivière y est alors étudiée en deux volets :

 
 

  1. Inventaire des macro-invertébrés benthiques
  2. Vêtus de bottes-pantalon de pêche, les étudiants récoltent à l’aide de filets et identifient les petits organismes peuplant le cours d’eau. Selon les types de créatures retrouvés, ils obtiennent  un premier aperçu du niveau de qualité de l’eau et de l’écosystème.

  3. Analyses physicochimiques et bactériologiques
  4. Les élèves procèdent ensuite à une série d’analyses (turbidité, pH, température, oxygène dissous, dureté et coliformes) qui leur permettre de déterminer les caractéristiques de la rivière et compléter leur diagnostic.

Qu'est-ce que les macroinvertébrés?
Visibles à l’œil nu, les macroinvertébrés regroupent tous les animaux qui n’ont pas de squelette d’os ou de cartilage. Les macroinvertébrés benthiques vivent au fond des ruisseaux, rivières, lacs ou marais. Ce sont principalement des vers, des crustacés, des mollusques et des insectes.  Ce sont les organismes les plus souvent utilisés pour évaluer l’état de santé des écosystèmes d’eau douce (source : MDDEP). Un guide d’identification est disponible en cliquant ici.
Écrevisse repéché près du parc de la Métairie à Saint-Hyacinthe (photo : Sylvie Lemay)

 

La démarche se conclut par la rédaction d'un rapport et la réalisation d’une action pouvant améliorer la situation de la rivière :  sensibilisation, corvée de nettoyage, revitalisation des berges ou restauration des rives par exemple.

Catherine Laurence-Ouellet, directrice de l'OBV Yamaska; Patrick Couture, coordonnateur J’adopte un cours d’eau pour la polyvalente Hyacinthe-Delorme; et Sylvie Lemay, enseignante-ressource (photo : OBV Yamaska)

 

Ce projet éducatif s’intègre dans le programme « J’adopte un cours d’eau » du CVRB et dont les détails peuvent être obtenus en cliquant ici.

On peut également visiter le blogue du projet « La Yamaska, ma rivière à moi » en cliquant ici.


Pour plus d’information :

Mathieu Charland-Faucher
Chargé de projet, communications et soutien aux comités locaux
Tél. 450-956-1164 #223
Communications@obv-yamaska.qc.ca